Aigondigné, ses quatre communes historiques

L’arrêté du 18 Novembre 2018 portant création de la commune nouvelle d’Aigondigné a permis la fusion des communes d’Aigonnay, Mougon-Thorigné et Sainte Blandine à compter du 1er Janvier 2019.

Aigonnay

Aigonnay

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Aigonnay est une commune de 664 habitants dont la population active est majoritairement tournée vers le bassin de vie Niortais. La commune s’étend sur une surface de 1400 hectares et entretient environ 33 kilomètres de route. Le conseil municipal se compose du maire, de 3 adjoints et de 9 conseillers municipaux.

Actuellement, Aigonnay possède une école entièrement rénovée de 3 classes et une garderie qui accueille confortablement environ 75 élèves chaque année. La cantine, la cuisine, une classe et les toilettes extérieures ont été construites en 2010.

Avec un habitat dispersé sur une dizaine de hameaux, Aigonnay partage avec les communes de Mougon-Thorigné et Fressines, un EHPAD depuis 1990, et avec Mougon et Thorigné le Centre de Première Intervention (CPI), la Structure Multi-Accueil (SMA) et le centre de loisirs (ALSH) depuis de nombreuses années.

.

Mougon / Thorigné

Mougon

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Depuis le récent rapprochement entre ses deux entités d’origine, la Commune de Mougon-Thorigné recense désormais 3502 habitants et est administrée par un Conseil Municipal de 25 élus animé par le Maire Francis PROUST et le Maire délégué Philippe BOINIER.

Forte de sa position géographique privilégiée à proximité de la D948 et de Niort, de ses commerces et services, et de son tissu associatif, la commune poursuit son développement. Pour faire face à la demande de nouveaux résidents, plusieurs lotissements sont prévus ou en cours d’aménagement.

Thorigné

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Sainte Blandine

Tauché

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La commune de Sainte Blandine se compose de 12 villages et hameaux : Tauché, La Gare, Chaloue, La Forêt, Le Genêt, Le Courteil, Saumon, Bois Renoux, Sainte Blandine, La Pièce, Fief Briant, BellePlaine. La commune se caractérise par l’importance du bourg de Tauché qui regroupe les principaux services et équipements publics.

Commune rurale de 1627 ha, où l’activité agricole reste dominante, Sainte Blandine se positionne historiquement au cœur de l’ancien pays protestant. Elle tient son nom de sainte Blandine dite de Lyon qui serait venue dans cette région de la Gaule pour prêcher la sainte parole, et aurait laissé dans l’église de Sainte Blandine des extraits d’écrits saints.

Son patrimoine bâti et la qualité paysagère de son territoire (paysage ouvert sur la plaine, fermes, puits communs, murets en pierres sèches, cimetières protestants), en font une commune attrayante qui a bénéficié d’une augmentation constante de sa population depuis les années 1980 sous l’effet de l’attraction du bassin niortais. En 2018 la population est de 683 habitants.Si l’église se situe à Sainte Blandine, ancienne paroisse ayant donné son nom à la Commune en 1789, la Mairie et l’école se situent dans le village de Tauché. Ces bâtiments ont été construits de 1874 à 1876 grâce au leg de Jacques Bujault avocat laboureur à Chaloue décédé en 1842, qui avait fait don à la commune d’un terrain de 3 ha et 75 000 Francs. Depuis ce bourg s’est doté de divers équipements publics : Salle des fêtes, Restaurant scolaire, préau communal, Terrain multisports, atelier communal.

Sainte Blandine

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La commune de SAINTE BLANDINE est riche d’un patrimoine naturel : située en zone natura 2000 pour une partie de son territoire, 100% de la surface de la commune est classée Zone Naturelle d’intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (classe 2), ce qui représente un intérêt écologique reconnu. La zone accueille 17 espèces d’oiseaux menacées à l’échelle européenne, 6 d’entre elles présentant des effectifs qui confèrent au site une valeur exceptionnelle : Outarde canepetière, Œdicnème criard, Busard cendré, Busard St Martin, Busard des roseaux, Hibou des marais.

.

.

Malgré le rapprochement qui a été à l’origine de la création de la commune nouvelle, les élus restent soucieux, conformément à l’attente de ses habitants, de préserver la qualité de vie et l’identité de sa vingtaine de villages et lieux-dits, en conjuguant traditions et modernité.